Le traitement comprend la réduction des facteurs de risque et une rééducation. Une prise- Dentiste la defense

Traitement de l’AVC ischémique

• Hyperlipidémie
Traitement de l’AVC ischémique
Le traitement comprend la réduction des facteurs de risque et une rééducation. Une prise quotidienne de 75 mg d’aspirine une ou deux fois par jour est requise. Une endartériectomie est à envisager pour les sténoses de l’artère carotide supérieures à 70 %. Les facteurs de risque sont indiqués dans l’ . AVC hémorragique
Bien moins fréquent que l’AVC ischémique, l’AVC hémorragique est immédiatement visible sur une TDM. On le rencontre d’ordinaire chez les sujets hypertendus ou chez ceux présentant un trouble de la coagulation. Hémorragie subarachnoïdienne
L’hémorragie subarachnoïdienne s’accompagne d’une céphalée impor-
tante. Elle peut être provoquée par l’effort ou un rapport sexuel. 75
5 Troubles neurologiques
Un important AVC peut être détecté par un examen TDM.
Environ un tiers des sujets perdent connaissance et le risque de décès ou d’infirmité est élevé.
• – TRAITEMENT DENTAIRE ET AVC
Les patients prennent souvent des médicaments antiplaquettaires ou des anticoagulants.
Les
Détartrage
Parodonte

Coeur la defense

Le dentiste est proche du quartier michelet: son quartier desservi par le T2, Hermitage Plaza Tour A, Tour Europe (CB14). Il est à 1 minute de (métro) (1) Esplanade de la Défense.

L’hygiène buccodentaire peut être perturbée à

L’hygiène buccodentaire peut être perturbée à cause de l’atteinte de la région faciale ou de la paralysie des extrémités.
La déglutition peut être perturbée ; ajustez la position de la tête et assurez une aspiration chirurgicale constante pendant les soins.
La communication avec le patient peut être difficile, le langage ou la compréhension pouvant être altérés.
La mobilité peut être réduite. Épilepsie L’épilepsie est un trouble du système nerveux central dans lequel les
76 crises se reproduisent souvent spontanément.
Épilepsie 5 Épidémiologie
L’épilepsie est l’une des pathologies neurologiques les plus courantes. Environ 1 % de la population est touchée et environ 3 % des sujets auront une crise durant leur vie. L’épilepsie est plus courante aux âges extrêmes de la vie. Classification
La classification est établie sur la différenciation entre les crises qui débutent dans tout le cerveau (crise généralisée) et celles qui démarrent dans une zone focale du cerveau (voir 0). Une crise focale peut le rester ou s’étendre à tout le cerveau (crise secondairement généralisée). Pathogénie
La pathogénie n’est pas totalement élucidée, mais les patients qui développent des crises généralisées primaires ont plus souvent des antécédents familiaux de la maladie. La crise d’épilepsie focale survient lorsqu’il y a une anomalie cérébrale comme une tumeur, une infection, un infarctus, à la suite d’un traumatisme crânien, d’une sclérose de l’hippocampe associée à des crises convulsives fébriles fréquentes dans l’enfance.
Les crises isolées non récurrentes sont la plupart du temps dues à des troubles métaboliques (hypoglycémie, hyponatrémie, urémie et problème hépatique), à l’hypotension, à l’alcool et à des drogues. Diagnostic
dentiste

Leave a Reply