Tout traitement dentaire comporte des risques inhérents qui doivent être évalués et gérés de- Dentiste la defense

Tout traitement dentaire comporte des risques

1 ÉVALUATION ET GESTION DU RISQUE
Généralités
Tout traitement dentaire comporte des risques inhérents qui doivent être évalués et gérés de manière appropriée. Le choix d’un traitement dépend de deux considérations principales :
– l’avis du praticien ;
– la demande du patient.
Afin de réaliser un traitement sûr et efficace, il est nécessaire d’évaluer le patient pour identifier et quantifier les risques potentiels. Le patient doit être informé du rapport bénéfice/risque du traitement et son consentement éclairé doit être obtenu.
En tant que chirurgiens-dentistes, nous sommes dans une situation privilégiée : nous examinons de nombreux patients en « bonne santé » pouvant développer des manifestations buccodentaires de maladies systémiques non encore identifiées. Pour établir un diagnostic précis et donner les conseils appropriés, il est nécessaire de connaître les maladies intéressant la tête et le cou.
La sécurité des soins dentaires effectués sous analgésie locale est généralement bonne. Les risques encourus peuvent être augmentés par :
– l’état de santé du patient ;
– la complexité et la durée du cas ;
– l’intensité du problème dentaire ;
–

tiretoire

Coeur defense

Votre dentiste est non loin du carrefour du pont de neuilly: Tour D2, Tour Granite, son quartier touristique de 31 ha pour l’espace piétonnier. Il est proche de l’autoroute A 14.

Le risque peut être

– l’expérience et la compétence du praticien ;
– la réalisation d’une sédation ou d’une anesthésie générale.
Le risque peut être minimisé par un examen préalable adéquat en fonction de vos propres compétences et des possibilités techniques.
Évaluation
L’évaluation commence dès le premier contact dans la salle d’attente, et se poursuit tout au long du traitement jusqu’à la phase postopératoire lors de la surveillance de l’état général du patient.
Des indices sur l’état général du patient sont perceptibles dès son arrivée au cabinet, à sa façon de s’installer sur le fauteuil ; par exemple, a-t-il des difficultés ou besoin d’aide ?

1 Évaluation et gestion du risque
La méthode la plus fiable pour obtenir du patient ses antécédents médicaux est de combiner un interrogatoire direct et un questionnaire confidentiel. Si nécessaire, on contactera le médecin généraliste ou hospitalier. En ce qui concerne les enfants, les informations utiles sont souvent données par les parents, mais n’oubliez pas d’impliquer l’enfant si besoin. Les patients dans l’incapacité de communiquer leurs antécédents médicaux – par exemple certains patients atteints de troubles psychiatriques ou les victimes d’accident vasculaire cérébral (AVC) – sont souvent accompagnés par une personne qui peut être en mesure d’aider à fournir l’historique. La montre un exemple type de questionnaire médical.
Les patients doivent disposer de suffisamment de temps et d’aide pour remplir le questionnaire médical. Les patients handicapés auront des besoins spécifiques, par exemple des questionnaires en gros caractères.
Toute

Leave a Reply